CUSED: IX

Partagez!

Le prof nous a attribué les rôles: Mélisse et moi, on a chacune une moto super performante et super belle!!! On a ensuite eu cour de chimie magique et industrielle. A un moment, un garçon aux cheveux roux a fait tombé un de ses cheveux dans la potion qui a explosé le prof nous a dit que dans les cheveux roux, il y avait du liquide spécial qui, avec certains ingrédients, pouvait explosé!!!

A la récréation, Mélisse m’a encouragée (sans grande conviction) à aller parler à Jim. On l’a trouvé assis sur un banc, en train de ne rien faire… J’ai dis en hésitant:

  • Jim…

Il s’est tourné vers moi et à dit:

  • Qu’est-ce qu’il y a?

Mélisse m’a poussé pour que je me rapproche.

  • Je…

C’est alors qu’une voix de fille dit dans mon dos:

  • Jim, qu’est-ce que tu fais avec ses filles?
  • Ben la blonde m’a parlé…
  • Cette fille ringarde avec cette pimbêche à ses côtés???
  • Euh… Oui.. Euh non…
  • Allez viens chéri…

Et elle l’embrassa.

J’étais choquée!

Comment Jim pouvait-il aimé une peste pareille? C’est plutôt elle la pimbêche ringarde. En plus, elle doit avoir 12, 13 ans et elle se permet d’appeler un garçon “chéri”!!! On aurait dit que Jim était à ses ordres!!!

  • Euh… T’es un peu ridicule en plein milieu de la cour en étant une tomate!

Mélisse m’entraina dans un coin sous un arbre.

  • J’en était sûre! Ce n’est pas le bon Jim! C’est un faible et une racaille!
  • C’est juste parce que t’es jalouse!!! J’en ai marre! Tu ne me soutiens même pas!
  • Quoi?! Mais c’est pas vrai! Je te disais juste qu’on ne peut pas compter sur lui!
  • Mais t’avait qu’à me le dire avant!!!
  • Ben je suis sûre qu tu t’en foutrai pas mal! Puis d’toute façon, si je ne suis pas à la hauteur pour madame la Reine, je me tire! Bye!

Et elle s’en alla… Je me rendit alors compte de ma bêtise!!! Elle avait tout à fait raison! J’étais désolée…

Le soir, dans notre suite, Mélisse ne m’a pas parlé et me fit la tête. Quand elle s’endormit, je ne l’étais pas encore. Je me suis glissée en silence hors du lit et j’ai pris un stylo et une feuille de papier. Dessus, j’ai écrit: Je suis vraiment désolée pour ce qu’il c’est passé hier (j’ai mis hier car elle le lira demain). Je me rends compte que j’ai eu tort et je suis vraiment désolé. Tu es vraiment ma meilleur amie et tu occupe la plus grosse place dans mon cœur. Je ne laisserai jamais Jim et cette pimbêche (et moi) détruire notre amitié, AMIES POUR LA VIE, Régi. Je relu mon texte deux fois avant de le glisser délicatement sous l’oreiller de Mélisse pour m’endormir quelques instants après en paix, un gros poids enlevé de sur mon cœur.

 


Partagez!

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *