CUSED: VI

Partagez!

Il est 01h07, de la nuit du samedi au dimanche. Mélisse me secoue.

  • Qu’est-ce qu’il y a?
  • Tu es vivante? Régi!? Tu es vivante??
  • Ben oui, pourquoi?
  • Ouf! Non rien! Laisse tomber!
  • Qu’est-ce qu’il se passe?
  • Rien je te dis!
  • Répond moi!
  • Je viens de te répondre: il n’y a rien!
  • Alors pourquoi tu m’as demandé si j’étais vivante avec un air terrifié?

Mélisse avait l’air hésitante.

  • Hé! Tu peux tout me dire! On est amies, je garde ton secret!
  • Je, je… j’ai… j’ai fait un rêve… enfin, un cauchemar et… y avait quelqu’un qui était…

Il y eu un bruit.

  • Régi! Je le savais! Quelqu’un…
  • Ferme-là!
  • Mais…

Je lui plaquais ma main sur sa bouche. Je lui dis en murmurant:

  • Viens sous la couette!

Nous nous cachâmes sous nos couettes; puis Mélisse me dis:

  • Tu crois qu’on devrait allumer la lumière.
  • Oui, ce serai mieux.

Je sortis doucement ma tête de sous la couette et tendais le bras pour toucher l’interrupteur. J’ai eu peur qu’une main me le saisisse mais j’ai quand même réussis à allumer la lumière. Mélisse sortit sa tête de sous la couverture.

  • Bah?! Y a personnes!?
  • J’ai plutôt eu l’impression que le bruit provenait de dans le couloir…
  • On va voir?
  • Ouais…

Sur la pointe des pieds, nous nous dirigeâmes vers la porte. Nous enlevons la clef de la serrure et Mélisse y cogna son œil. Elle me dit en murmurant:

  • Y a une silhouette avec des seins et des fesses avec un mini laser.
  • Ben c’est une femme, alors…
  • Apparemment. Tu sais qui c’est qui dors dans la chambre en face?
  • Non pourquoi?
  • On dirait que la silhouette essaie de forcer la serrure.
  • Mais pourquoi?!

“Toc-Toc”

  • C’était quoi ce bruit?
  • Ça provenait du mur derrière le lit!
  • Donc ça provient de la chambre d’Adèle et son frère Romain.
  • Comment tu le sais?
  • Pendant que tu “contemplait” ton monsieur “trop beau”, Ils se sont présentés. Je ne sais pas ce qu’ils ont mais on devrait pouvoir retrouver leur adresse avec l’ordi pour les contacter!

Et elle prit son ordinateur. Au bout de deux minutes, elle s’écria:

  • Régi! J’ai trouvé!
  • Montre!

Je me précipitais vers elle. Elle leur envoya:

  • Que se passe-t-il?
  • Vous avez vu la femme dans le couloir?
  • Oui.
  • Nous avons été inscrits dans cet internat car nos parents sont des agents secrets! Et en ce moment, ils traquent une bande de bandits, ou un truc comme ça!
  • C’est vrai?
  • Mais oui! Et ils essaient d’avoir un otage pour arrêter la poursuite que font nos parents! Et c’est nous bien sûr! C’est pour nous protéger que nos parents nous ont mis dans l’internat!
  • Mais alors pourquoi cette femme s’attaque à la porte de devant.
  • Car elle a lu trop vite les prénoms sur cette porte, en vrai c’est: Adèle et Romane!  
  • Alors comment pouvons-nous faire pour l’arrêter?
  •  Je ne sais pas!
  • Nous allons envoyer un mail à Sam! Pendant ce temps, ne bougez pas et ne faites pas de bruits!
  • D’accord! Merci!

Mélisse changea de contact et fit directement un appel audio. Sam ne mit pas beaucoup de temps à décrocher:

  • Que se passe-t-il, les filles?

Mélisse lui expliqua tout très vite. Mais ne lui parla pas de la conversation avec Adèle et Romain.

  • D’accord! Merci pour les informations! J’envoie des employés! Ne vous inquiétez pas!

Et Sam raccrocha. Des bruits de pas résonnèrent dans le couloir. Ils semblaient arriver de tous les côtés. J’approchais mon œil de la serrure et, effectivement, deux adultes arrivaient de chaque côté dans le couloir. D’un côté il y avait Kathy et un garde, et de l’autre, un Mr aussi baraqué que Kathy avec un autre garde. Ils encerclèrent alors la femme. Rassurées, nous retournâmes dans notre lit et nous rendormîmes.

 


Partagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *