CUSED: V

Partagez!

Quand je me réveille, je rejette ma couverture à mes pieds. Mélisse est  à côté de moi sur son ordinateur. Il est 10h15. J’ai bien dormi. Je remarque que Mélisse est nerveuse.

  • Qu’est-ce qu’il y a?, je lui demande.
  • Ben aujourd’hui, y a nos parents qui viennent pour le rendez-vous!
  • Oh mince! J’avais oublié! Oh non!!! Pas mes parents!
  • T’inquiète pas! Ça va bien se passer! Vu comme tu à l’air réjouie, tu ne vas pas trahir le centre!
  • Ah bah ça non! Bon! Je vais prendre ma douche!
  • Ok!

Je mis une chemise bleue à carreaux rouges, un jean noir déchiré, des Converse rouges montantes et un élastique marron dans mes cheveux pour faire une queue-de-cheval. Puis Mélisse est allée à son tour à la douche. Elle avait mis une blouse à fleurs, un jean bleu clair, des Converse bleues basses et un ruban rouge de chaque côté de sa tête qui séparait ses cheveux en deux queues-de-cheval. Je vais regarder sur le planning: c’est à 14h00 le rendez-vous avec les parents. On aura largement le temps de manger avant que nos parents arrivent.

Nous sortons du réfectoire, il est 13h30 et j’ai taché ma chemise avec la mayonnaise. Nous retournons vite fait dans notre suite pour que je change ma chemise bleue à carreaux rouges avec une chemise noire à carreaux gris et blancs. C’est dix fois mieux assorti que l’autre chemise! Nous arrivons devant le bureau de Sam qui a revêtit son costume sombre à 13h50. Un homme de garde vint dire à Sam:

  • Deux voitures arrivent, Sam!
  • D’accord! Merci, Gérald; j’arrive. Restez là les filles! Et n’oubliez pas que la vraie fonction du pensionnat doit rester secrète!
  • D’accord Sam!
  • Monsieur!
  • Ah oui pardon! Monsieur…

Cinq minutes plus tard, ma mère entre plus maquillée que jamais suivie de mon père et des parents de Mélisse. Sa mère est, apparemment, d’origine brésilienne et son père d’origine portugaise. Mon père et ma mère me fusille du regard tandis que celle-ci me dit à l’oreille en passant:

  • Alors, comme ça, on s’est fait une amie? Ah! Ah! Non mais je rêve!!!
  • Asseyez-vous là messieurs, dames.

Par chance, j’étais à côté de la mère de Mélisse qui paraissait très gentille.

  • Vos filles sont donc dans la même chambre. Les cours commencent dès lundi. Elles n’ont rien fait de très gai, à part de rester enfermé dans leur chambre ou à éplucher les légumes. Cela vous va-t-il ou voulez-vous que je change le système?
  • Il est parfait votre système, monsieur! Vous pouvez même y aller un peu plus fort avec ma fille!
  • C’est vrai qu’elles restent enfermées dans leur chambre ou épluchent les légumes?
  • Votre fille à plus de droits que Régi, elle ne se fait même pas battre puisque vous l’avez demandé ainsi!
  • Parfait! Merci! Mais ce n’est pas très juste pour cette jeune fille!
  • Oh mais ne vous inquiétez pas pour elle, madame, dit ma mère, elle le mérite bien! Est-ce tout, monsieur?
  • Oui.
  • Nous aimerions, avec mon mari, vous parlez en privé. Est-ce possible?
  • Bien sûr!

Nous sortîmes du bureau avec les parents de Mélisse. Sa mère en profita pour me parler et faire connaissance avec moi, tandis que son père lui parlait gentiment.

  • Ça n’a pas l’air très facile avec tes parents…
  • Effectivement…
  • Si jamais tu as un problème, n’hésite pas à m’en parler. Et si tu veux passer quelques jours chez nous, il n’y a pas de soucis, tu fais comme chez toi!
  • Je n’ai rien le droit de faire du tout chez moi à part les corvées!
  • Oui! Mais c’est une expression! Tu feras ce que tu veux.
  • Super! Merci beaucoup!
  • Juste deux petites secondes, j’aimerai bien avoir ton mail sur ton ordinateur; car d’après ce que m’a dit Mélisse, on vous en a offert un à votre arrivée.
  • C’est : “Régi@Bk&^pro+#”.
  • Merci. Tiens! Moi c’est: “Angi@Kñ&*tri-#”.
  • Merci!
  • De rien! Et rappelle-toi: n’hésite pas à me contacté si tu en as besoin!
  • Super merci!
  • Aller! Je te laisse! Tes parents vont bientôt sortir.

Juste après qu’elle ait dit ça, la porte du bureau s’ouvrit et ma mère et mon père en sortirent, suivis de Sam.

  • A bientôt messieurs, dames je vous tiendrai au courant si nous gardons vos enfants pendant les vacances de la Toussaint!
  • A bientôt!

Et les parents sortirent. Sam nous dit:

  • C’est bon les filles, vous pouvez faire votre vie, ils sont dehors.

 

 

 


Partagez!

1 Commentaire

  1. Clara Wallis Auteur de l’articleRépondre

    Je sais que les deux derniers chapitres ne font pas beaucoup avancer CUSED, mais il faut quand même mettre les parties importantes de l’histoire. Ce chapitre qui parle du RDV avec les parents de Régi et les parents de Mélisse est quand même un chapitre qui vaut la peine d’être écrit.

    En tout cas, merci beaucoup de venir sur mon blog pour lire toutes mes histoires et autres, ça me fait très plaisir. A bientôt! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *