CUSED II

Partagez!

Dans la voiture, ma mère n’a pas arrêté de me faire des reproches ! Et bien sur, elle m’a assuré qu’elle demanderai double ration de coups ! Mais je m’en fichais totalement ! Je faisais même exprès d’être insupportable pour qu’elle demande la triple ration pour avoir le plus grand plaisir, juste après ça, d’avoir la belle vie ! Quand nous arrivâmes devant les grilles avec les gardes du corps, je commençais à me sentir bien, protégée, près de tous ceux que j’aime… Nous entrâmes dans CUSED, exactement comme l’année dernière. Enfin je vis Sam et le soulagement s’empara de moi. Il réussit à vite faire partir ma mère et dès que j’arrivais dans le couloir plein de couleurs, je sautillais de partout. Je retrouvais devant la porte de ma chambre, Jim qui m’attendait, les bras croisés… Quand je le vis, je lui sautais dans les bras et l’embrassais. Quand les retrouvailles furent passées, je demandai à Jim :

  • Mélisse n’est pas là ?
  • Non je crois qu’elle arrivera demain…
  • Tu ne sais pas pourquoi ?
  • Non…
  • Je vais demander à Sam !

J’étais déjà en train de sprinter jusqu’au bureau de Sam tandis que Jim me criait :

  • Attends-moi !

Quand nous arrivâmes devant le bureau de Sam, celui-ci sortait pour aller accueillir une nouvelle personne. Il nous dit :

  • Attendez les jeunes, là j’ai affaire à la mère d’Anaïs et je ne suis pas sur que ça lui plaise de vous voir ici, elle n’est pas très commode…

Alors, Jim me prit par la main et m’emmena à l’angle du couloir où nous fûmes cachés. Nous entendîmes des bruits de talons sur le sol et Anaïs apparut. Quand elle nous vit main dans la main, elle leva les yeux au ciel et chuchota à Jim :

  • Je te préviens, tu regrettera de m’avoir laissée pour cette fille ringarde…
  • Et moi je te préviens que si tu les traite encore une fois comme ça, elle et Mélisse, tu auras affaire à moi !

Elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose puis la referma, tel un poisson. Alors elle s’en alla, la tête haute, l’air indignée, en claquant ses talons haut sur le sol. Nous repartîmes alors à la rencontre de Sam, pour en savoir plus sur le retard de Mélisse. Nous trouvâmes Sam, assis à son bureau, déjà près pour accueillir une autre personne. Heureusement, j’eus le temps de lui poser ma question :

  • Sais-tu pourquoi Mélisse ne viendra qu’à partir de demain ?
  • Oui… Sa grand-mère qu’elle adorait est morte il y a deux jours…
  • Oh non ! La pauvre… Il faut qu’on lui prépare une surprise pour lui remonter le moral quand elle arrivera demain…

Nous remerciâmes Sam et repartîmes vers ma chambre. J’invitais Jim à y entrer pour réfléchir tranquillement à cette surprise. Mais quand j’allais refermer la porte, j’entendis des talons claquer sur le sol. Une fille à la même allure qu’Anaïs arrivait, ébahie. Mais quand elle me vit, elle repartit exactement de la même façon qu’Anaïs. C’était sa sœur jumelle ou quoi ? En tout cas, avec Anaïs, ce sera l’amour fou ! Donc, nous ne serons pas amies…


Partagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *