CUSED XXII

Partagez!

Mélisse et moi sommes arrivées dans une forêt très sombre à l’ouest du camp. Je savais ça car j’avais mis la visière et je voyais tous sur le plan. Nous vîmes alors une grotte illuminée par des torches… Nous cachâmes nos motos dans un buissons et mîmes nos télécommandes notre poche intérieure. Nous avancions devant la grottes quand Luc (le profs de MMP pour les ados de 13 à 15 ans) surgit, une torche à la main. Il nous dit :

  • Encore vous jeunes filles ? Que cherchez-vous donc ?

Déjà, que faisait-il ici, tout seul, sans élèves ? Et comment savait-il que nous cherchions quelque chose ? Ce type était vraiment louche ! Soudain, tout s’éclaira dans mes pensées : il avait un rapport avec la disparition de Jim ! Je lui demandai :

  • Comment savez-vous que nous cherchons quelque chose ?

Je vis que Mélisse avait la même idée que moi !

  • Alors ?! Tu ne sais plus quoi répondre, hein, déclara Mélisse qui contrairement à moi, le tutoyais sans problème.

Soudain, d’un air innocent, je me mis à crier :

  • Y aurait-il un endroit pour faire de la GYM, ici ?

Luc me regarda bizarrement. Soudain, comme je l’espérais, la tête de Jim apparu dans la grotte. Alors le prof se retourna et le vit. Jim commença à courir vers moi sauf qu’il était accroché par une liane qui entourait son pied. Alors je sortis ma télécommande, mis la fonction “couteau” et je coupais la boucle de la liane très rapidement. Mélisse pris la liane et fit un nœud autour du pied de Luc. Pendant ce temps, je faisais monter Jim derrière moi sur la moto. Mélisse nous rejoignit et monta sur la sienne. Je donnais ma télécommande à Jim pour qu’il appelle Jo et lui raconte tout. Ce dernier était dans le camp en train d’expliquer aux autres élèves le fonctionnement des télécommandes. Quand ils nous virent arriver avec Jim, tous se mirent à nous applaudir sauf, bien entendu, Anaïs. Jo appela alors Sam et lui dit tout ce qui s’était passé et ils emmenèrent Luc dans une cellule du centre.

Une fois de retour à CUSED, Mélisse prit Jim à part et lui dit que je l’aimais. Alors, quand il vint me remercier de l’avoir sauvé, il m’embrassa.


Partagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *