Chapitre 9 : Avec Claude

Partagez!

Le mercredi matin, en me levant, j’étais trop contente ! La veille, j’étais allé voir Lutin-Fit pour lui dire que j’amenais une copine mercredi après-midi. Il m’avait dit qu’il n’y avait aucun problème mais qu’il ne fallait pas que j’amène la Terre entière dans son monde. En arrivant à l’école, Claude couru vers moi et me dit :

  • Tu te souviens pour cet aprèm’ ?
  • Oui, oui ! Ne t’inquiète pas ! Et surtout, n’oublie pas de prendre un coussin vert ! Attention ! Il doit être VERT ! C’est très important !
  • D’accord, mais pourquoi ?
  • Tu verras !

A 14h, Claude vint sonner chez moi. Je lui ouvris. On courut dans ma chambre et on ferma la porte à clé. (J’avais pris les clés en cachette pour ne pas être dérangée par mes parents.) Je dis à Claude :

  • Tu sais ce que m’a dit ma mère quand je lui ai dit que j’étais allée dans pleins de mondes imaginaires ?
  • Elle m’a dit qu’elle n’avait pas le temps d’écouter mon imagination !
  • Nan !!!!
  • Pour aller dans le Monde des Lutins, il faut que tu mette ton coussin vert où tu veux dans ma chambre, que tu te mette à plat ventre et que tu dises : « je voudrais aller dans le Monde des Lutins .» et que tu tienne très fort ton coussin contre toi. Ensuite, tu vas être éjectée dans un tourbillon multicolore et dès qu’il disparaîtra, tu lâcheras le coussin. Je passe avant toi pour te montrer, d’accord ?

Elle fit tout ce que je lui avais dit de faire. Alors, je prononçais la formule : « J’aimerais aller dans le Monde des Lutins », je fus éjectée dans le tourbillon multicolore qui disparut et atterris dans la prairie aux herbes, elles aussi, multicolores. Quelques secondes après, je vis un tourbillon multicolore   apparaître dans le ciel et quand il disparut, Claude apparut comme par magie ! Quand elle vit les licornes, elle écarquilla les yeux (elle adore les chevaux) ! Je lui dis :

  • Eh oui ! C’est des Licornes ! Tu peux en monter une si tu veux. Moi j’en ai déjà une !
  • C’est vrai ?
  • Bien sûr !

C’était Lutin-Fit qui venait de parler. Il s’était approché sans qu’on le voie ! Claude sursauta puis dit :

  • Alors est-ce que je peux en monter une ?
  • Aucun problème !
  • Cool !!!!!
  • Juste, j’ai une question. Vous vous appelez comment ?
  • He bien vous allez vous appelez Claudie. Ça vous va ?
  • Heuuu… Bien sûr….

Nous nous avançâmes vers le cercle de Licornes. Lutin-Fit dit :

  • Vous pouvez monter celle-ci.
  • PAR-FAIT !

Il montrait une licorne au pelage mauve, à la crinière et la queue violettes, aux ailes et la cornes argentées. Moi, je montais sur Foudre. La licorne de Claude s’appelait Guimauve. Alors nous nous dirigeâmes vers la Forêt des Remèdes… Puis nous arrivâmes devant le tapis de mousse blanche. Nous traversâmes le ciel et arrivâmes dans le Monde des Etoiles. Nous passâmes par le Monde des Sucreries, par le Monde du Sallé, pour arriver dans le Monde de L’Azanie. Enia nous attendait. Lutin-Fit lui avait dit que j’amenais une copine. Il nous fit manger les bonbons. Elle me dit :

  • Salut Claura ! Ça va ?
  • Ouais et toi ?

Nous nous fîmes la bise sauf qu’il fallait, après serrer la main. Elle demanda à Claude :

  • Comment tu t’appelles ?
  • Claude, (je la pousse du coude)… Heuuu… Claudie.
  • Enchanté ! Moi c’est Enia.

Lutin-Fit dit :

  • Ce serait peut-être bien de revenir tout de suite dans mon monde, non ?
  • Peut-être…
  • Alors allons-y.

Nous repassâmes dans tous les mondes.


Partagez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *