Chapitre 2 : La Forêt du Monde des Lutins

Partagez!

Nous commençons notre chemin… Nous traversons la grande prairie aux herbes multicolores et nous dirigeons vers une forêt où chaque arbre avait sa couleur !

  • Cette forêt s’appelle la Forêt des Remèdes car chaque plante peut guérir une maladie !
  • C’est bien ! Mais comment s’appelle votre licorne, Lutin-Fit ?
  • Ma licorne s’appelle Flamme. Elle a une sœur qui a le pelage couleur cendre, la crinière et la queue noires, la corne et les ailes dorées ! Car toutes les sœurs licornes ont la même couleur de corne et d’ailes. Et donc la sœur de Flamme s’appelle Cendre.

Nous sommes entrés dans la Forêt des Remèdes. Nous arrivons sous un arbre tout bleu.

  • Cet arbre est le père des licornes. Elles se mettent dessous et un bébé licorne apparait à côté de l’arbre. Car les mâles licornes n’existent pas !
  • Ah bon !?
  • Et oui !

Il me conduisit en-dessous d’un arbre au tronc bleu turquoise et aux feuilles roses fuchsias. Son feuillage retombait comme celui d’un saule pleureur.

  • Pour monter dans cet arbre, il faudra s’enrouler dans une liane et se laisser porter. Quand votre liane arrêtera de monter –car c’est-elle qui bouge, pas vous- vous tirerez un grand coup vers le bas pour ne pas qu’elle redescende, vous vous balancerez en vous poussant sur le tronc de l’arbre en cueillant ces framboises vert fluo. Ok, Claura ?
  • Oui, oui !

Je descends du dos de Foudre. Alors, je m’enroule dans une liane et elle commence à monter… Dès qu’elle, je tire un grand coup vers le bas, elle descend de quelques centimètres,  puis, elle s’arrête de monter à environ 3 mètres du sol. Alors je pousse sur le tronc de l’arbre et me balance en cueillant par-ci, par-là, des framboises vert fluo. Puis, je les envoie à Lutin-Fit qui les met dans son panier. Ensuite, je saute au sommet de l’arbre juste à côté de lui.

  • Alors, pour redescendre, vous allez caresser un endroit du feuillage, ça vous fera un toboggan, vous vous assoirez dessus, vous vous pousserez et voilà !
  • Ok, Lutin-Fit.

Donc, je fis ce que Lutin-fit m’avait dit de faire. Quand je fus arrivée en bas de l’arbre, je remontai sur le dos de Foudre. Lutin-Fit me dit :

  • Nous n’avons pas cueilli ces framboises pour rien ! Car elles ne nous serviront pas dans le monde que je vais vous faire visiter dans pas longtemps, mais dans celui que je vais vous faire visiter après.

Nous nous balançons sur le dos de nos licornes. Nous arrivons devant un petit arbre de la forme d’un  bananier sauf qu’il a des feuilles violet foncé.

  • Nous allons cueillir, voyons voir…, il me regardait,… Nous allons cueillir 4 feuilles de cet arbuste et je vous expliquerai après, à quoi ça va servir. Faites attention à bien prendre la feuille par la tige. D’accord ?
  • D’accord !

Alors, je cueillis 4 feuilles violettes que je donnai à Lutins-Fit.

  • Très bien ! Vous allez patienter un instant, s’il vous plait.

Alors je m’assis par terre et le regardais faire. Il cousait les 4 feuilles, grâce aux fibres du buisson.

  • Maintenant, je vais ouvrir la porte de cet arbre et vous allez enfiler cette robe de feuilles.

Alors, il m’ouvrit la porte de l’arbre pour que j’entre puis la referma. C’était comme dans une vraie cabine sauf que tout était en bois. Je me déshabille et enfile la robe de feuilles… D’un coup, je me sens dix fois mieux que dans mes vrais habits. Même si d’habitude, je déteste les robes, j’ai envie de garder celle-ci toute la vie car elle est vraiment confortable ! Je pose mes vrais habits sur un des bancs à l’intérieur de l’arbre et sors pour remonter sur le dos de Foudre. Nous continuons d’avancer jusqu’à ce qu’on arrive à côté d’une sorte de givre. En m’approchant, je vis que c’était plutôt de la gélatine transparente.

  • Je vais étaler cette matière gélatineuse sur votre robe pour que vous ne soyez pas mouillée si vous vous baignez ou s’il pleut.

C’est ce qu’il fit… Alors, nos licornes se remirent en route. Nous arrivâmes devant un tapis de mousse blanche qui ressemble à un trampoline.


Partagez!

1 Commentaire

  1. Anaïs Répondre

    C’est toute a fais toi. Très bonne qualité d’écriture comme le premier chapitre c’est envoûtant on n’arrive pas a se détacher de l’histoire!! Encore bravo
    Anaïs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *