Missions Bateau 2

Partagez!

Soanille s’attacha quand j’actionnai le mode “turbo”. Le bateau accéléra pendant qu’un premier boulet de canon plongeait tout prêt et l’emportait sur la vague qu’il créa. Le bateau de pirate, lui, ne se laissait pas distancer. So, qui avait de nouveau la fausse bouteille collée à son oeil s’écria :

  • Sur le pont du bateau qui nous poursuit, il y a une jeune femme qui ressemble énormément à tante Eïleen !
  • Fais voir !

Je pris la longue-vue et regardais à l’intérieur : une femme d’une vingtaine d’années, des cheveux roux rassemblés en une tresse emportée par le vent, un bandana sur le front et un air déterminé sur le visage nous observait, elle aussi, à la longue-vue. Malheureusement pour elle, la coque avec laquelle j’avais recouvert le bateau était comme les verres de mes lunettes de soleil : de l’intérieur on voyait bien l’extérieur et de l’extérieur, ça faisait comme un miroir bleu qui nous empêchait de voir l’intérieur ! En reconnaissant ce visage parsemé de taches de rousseurs, je faillis m’étrangler avec ma propre salive :

  • C’est Lætitia, la fille de tante Eïleen. Elle a fugué quand elle avait douze ans et depuis, on ne l’a jamais revue ! Tu l’as rencontrée quand tu étais toute petite, c’est pour ça que tu ne t’en souviens pas.

So s’écria une nouvelle fois :

  • Il y a un autre bateau a droite ! Et un autre a gauche ! A tous les coups, il y en a un aussi devant !

Et c’était le cas ! On était encerclées !

  • Est-ce qu’ils ont un drapeau de pirate aussi ?
  • Oui, je crois bien.
  • Ok ! Il va falloir qu’on trouve un plan, et rapidement !

Les quatre bateaux se rapprochaient de plus en plus. Soudain, So s’exclama en sautant de son siège :

  • Mais oui ! Papa m’a parlé des différentes “fonctions” du bateau ! Ils peut se changer en sous-marin, n’est-ce pas ? (J’acquiesçais en comprenant peu à peu où elle venait en venir) Et bien on pourrait s’arrêter et attendre que la flotte se rapproche et dès qu’elle sera assez prêt de nous, on pourra s’immerger en mode sous-marin ! Ça fera une grande vague et vu que les bateaux sont eux aussi en mode “turbo”, ils se rentreront dedans !
  • T’es un génie ! Allez rassieds-toi, sinon tu finiras par terre pour de bon !

Et j’arrêtais le moteur. Les bateaux n’étais plus qu’à une centaine de mètres, ils ne tarderaient pas à nous rentrer dedans. Sur mon tableau de bord, je préparais déjà la “fonction” sous-marin. La flotte s’approchait dangereusement de nous. Quand elle ne fut plus qu’à quelques mètres, j’appuyais sur “valider” en actionnant le mode “turbo”.  Nous nous enfonçâmes d’un coup dans l’eau en créant une grosse vague autour de nous, les bateaux ne tarderaient pas à couler, mais j’avais quand même un pincement au cœur pour Lætitia… Elle était si douce et gentille avant ! Peut être qu’elle l’était toujours ! J’allumais l’écran cinéma au-dessus de moi – je l’appelle comme ça car il est très grand (mais pas autant que les vrais écrans de cinémas !) – et y mettais la mappemonde. J’y voyais le positionnement de notre bateau dessus – ou plutôt sous-marin – et des autres bateau dans le monde entier. Je zoomais légèrement sur l’océan atlantique et sélectionnais le point juste à côté de celui de notre bateau. Ce point était en fait les quatre bateau de pirates mais, comme ils étaient très proches, on aurait dit qu’il n’y en avait qu’un. En les sélectionnant, je pus voir ce qui se passait au-dessus de nous grâce à un drone. Les bateaux ne s’étaient pas touchés ! La grosse vague que nous avions créé leur avait évité le choc ! Sur l’écran, nous voyions aussi notre distance en profondeur par rapport à la surface de l’eau. Nous étions déjà à une vingtaine de mètres sous l’eau ! Alors, j’arrêtais la descente et avançais pour m’écarter des bateau, tout en remontant petit-à-petit, palier par palier. Au bout de plusieurs centaines de mètres, nous étions de nouveau dans un vrai bateau qui voguait à la surface de l’eau. Je regardai ce qui se passais du côté des bateaux et je vis que ceux-ci nous poursuivaient encore ! Il fallait vite trouver un second plan !

  • So, tu n’aurai pas encore une “meeeerveilleuse” idée pour nous sortir, et définitivement, de là ?
  • Je ne sais pas… Tu ne peux zoomer pour qu’on voit exactement tout ce qu’il y a aux alentours, s’il-te-plait ?

Je fis ce qu’elle me demandait. D’après l’écran, à cinq-cents mètres sur notre droite, il y avait un amas de rochers qui dépassait de l’eau. Sinon, tout autour de nous, c’était désert ! Quelques secondes s’écoulèrent quand So me dit d’un ton calme, tout en réfléchissant :

  • Tourne à droite.
  • Ok chef !

Les bateaux nous suivaient toujours et nous foncions droit sur les rochers. So m’expliqua alors :

  • Je crois que nous cachons le tas de rochers aux pirates, qui nous suivent en file indienne. Il faut que tu ralentisse pour les laisser s’approcher pour qu’ils n’aient pas le temps de réagir car, quand on arrivera assez prêt des rochers, on pourra tourner et, comme ils ne l’auront pas vu et qu’ils n’auront pas prévu de tourner, ils s’écraseront sur les rochers.
  • Ok…

Elle était vraiment douée pour nous trouver des plans !


Partagez!

1 Commentaire

  1. Lune Bleue Répondre

    Wahou! Quelle imagination débordante !?
    Tu voudrais faire qui plus tard??

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *